Découvrez le co-living, un pour tous et tous pour un !

Jul 11, 2019
Un pour tous, tous pour un avec le co-living

Concept de location né aux États-Unis, le co-living s’enracine dans la sphère immobilière française. Des infrastructures répondant à sa configuration poussent de terre comme des champignons et attirent des locataires en quête de flexibilité et de souplesse. Et ce ne sont là que des échantillons de ses nombreux avantages. Mais en fait, en quoi consiste-t-il ?

Le co-living, c’est quoi ?

 

Quand on pose la question à Wikipédia, il répond qu’il s’agit d’un « mode de vie communautaire unissant colocation et co -working ». Voilà qui fait ressortir les deux séants du concept : colocation et co-working, soit la location à plusieurs sur un même espace de travail-logement. Appliqué à un appartement, un étage ou à un immeuble entier, il offre une vie collective à ses bénéficiaires.

En France, on dénombre plus de 360 logements co-locatifs fonctionnant selon ce régime. Son plus réside dans l’esprit de cohésion et de solidarité qu’il suscite grâce aux activités pratiquées. Vous y retrouverez, entre autres, des étendues destinées aux chambres et des sites de travail. Piscine, salle de jeu, salle de cinéma, bibliothèque, jardins intérieurs… la colocation 2.0 constitue un monde où tout est accessible.

Qui peut y recourir ?

 

Le concept s’adresse à tous les profils à la recherche d’habitation à courte, moyenne ou longue durée. Cependant, le plus souvent, les travailleurs en freelance, les start-ups, les artistes et les entrepreneurs à leur propre compte sont ceux qui le choisissent le plus.

Double objectif : vous profitez des liens et interactions avec des personnes partageant les mêmes passions que vous et vous évitez l’isolement dû au stress quotidien. Et un troisième but se profile à l’horizon : surmonter la hausse des prix des biens immobiliers et le manque de logement, surtout dans les métropoles.

Certaines résidences surfent sur la tendance et réinventent le co-living. Ils proposent des aménagements sur la base de thématiques. L’avantage, c’est de vivre dans une communauté partageant les mêmes centres d’intérêt (sport, cuisine, bande dessinée, écologie, cinéma, etc.) que soi. D’autres innovent en associant la co-location 2.0 avec divers services : fourniture illimitée de boissons, pressing, femme de ménage, assistance pour les courses, etc.

Comment fonctionne le concept ?

 

Les étapes varient en fonction de l’organisme ou du bailleur personne physique. Mais en règle générale, pour la réservation, vous devrez fournir un certain nombre de renseignements. Profession, date de naissance, numéro de carte d’identité ou de passeport, adresse, nationalité… autant de détails à communiquer. Un outil immobilier comme Pinql peut être utile à cet effet, car il permet, entre autres fonctionnalités, d’envoyer électroniquement les pièces de votre dossier.

Le propriétaire vous fournit par la suite des informations sur le logement : la charte de colocation, le contrat et l’état des lieux. Vient ensuite la phase de paiement de la garantie. Généralement, elle se réalise via un transfert bancaire. Au cours du louage, tant qu’il ne s’agit pas de travaux profonds (qui dégradent les revêtements), les co-livers disposent d’une liberté quant à l’aménagement de l’espace. Mais l’accord de l’organisme est recommandé.

Pour quels avantages ?

 

Les avantages ne manquent pas à l’appel en matière de co-living. On en retient 6, et la liste n’est pas exhaustive.

Mode de vie flexible

La flexibilité du système de location constitue son plus grand atout. La durée de séjour dépend de vos contraintes. Un mois, deux, trois, cinq… le choix vous revient. Par exemple, à la fin d’une mission ponctuelle, le co-liver peut décider de quitter la demeure.

Réduction des charges locatives

Comme dans le cas de la colocation, les charges (paiement de loyer, d’aliments, d’électricité…) se répartissent entre les titulaires au nom de la mutualisation des abonnements. En outre, tous les frais afférents au bien se trouvent inclus dans le loyer. Voilà qui assure de réduire les dépenses à effectuer pour conserver son logement.

Mise à disposition d’espaces de travail convivial

Le bureau où le bénéficiaire du co-living exerce constitue directement sa maison. Il ne prévoit donc plus de frais de déplacement pour se rendre sur son lieu d’emploi. On parle du travail comme à la maison.

Enrichissement du carnet d’adresses

Vous vous entourez de personnes partageant les mêmes passions ou exerçant une profession identique à la vôtre. Vous développez donc votre réseau de contacts, tout en nouant des liens d’amitié.

Des services disponibles

Opter pour la colocation 2.0 revient à profiter d’une variété de services qui nécessiteraient un lourd investissement en bail unique. Par exemple, pour l’achat de produits alimentaires dans un supermarché, un coursier peut se tenir à votre disposition.

Partage et solidarité

Ces mots résument amplement l’esprit derrière le concept. Hormis le travail, diverses activités s’organisent entre les co-livers : ils prennent leur repas ensemble, préparent des jeux en commun… Cela consolide leurs liens.

Et si vous utilisez une application immobilière ?

 

Faites appel à des outils digitaux œuvrant dans l’immobilier. Ce faisant, trouver un logement en colocation présente moins de contraintes et de difficultés. Comme exemple, les pièces justificatives se téléchargent directement en ligne et sont transmises au loueur. En outre, la réalisation de l’état des lieux (d’entrée et de sortie) devient plus pratique. C’est le cas notamment sur Pinql.

En co-living, le « one for all, all for one » revêt tout son sens. En communauté, profitez du partage d’expérience et accumulez de nouvelles connaissances dans un environnement chaleureux.

Partager: