Colocataire gratuit : trouver la bonne personne facilement !

Jan 13, 2017
Comment trouver un colocataire gratuitement ?

L’un des points les plus importants lorsqu’on se lance dans une colocation, c’est bien sûr la personne avec qui l’on va être amené à partager le quotidien. Le courant doit forcément passer (visitez ce lien pour en savoir plus sur la vie en collectivité). Chercher la bonne personne peut être un processus long et difficile si on ne sait pas comment trouver un colocataire gratuit.

Chercher sur internet

Comme pour la majeure partie des transactions et des locations immobilières, la recherche d’un colocataire gratuit peut se faire sur des sites internet spécialisés.

Il est vous est également possible de consulter les nombreuses annonces qui sont toujours publiées quotidiennement dans les journaux libres d’accès. Les tableaux d’affichage de votre université, de votre CROUS ou de vos commerces de proximité sont également une source d’information permanente. Vous avez donc le choix de l’outil pour trouver votre colocataire gratuit.

Les pièges à éviter et les critères de décision

Il est donc tout à fait possible de chercher un colocataire gratuit à l’aide des nombreux outils qui sont à votre disposition. Cependant, au cours de votre recherche, vous serez peut-être confronté à des éléments qui devraient vous mettre en garde.

Certains individus malveillants utilisent les restrictions budgétaires des étudiants et des personnes aux revenus modestes pour tenter de gagner des liquidités facilement, et surtout illégalement. Avant de donner la moindre somme d’argent à qui que ce soit, assurez-vous de rencontrer la personne concernée et de visiter les lieux en question. Les offres trop accessibles situées dans des environnements attractifs doivent vous mettre la puce à l’oreille, parce qu’elles sont a priori fausses.

Une fois que vous aurez trouvé la bonne personne et le logement idéal, il faudra bien sûr prendre votre décision. Pour ce faire, renseignez-vous notamment sur le type de bail que vous aurez à signer.

Il peut s’agir d’un bail individuel pour chacun des habitants, ou d’un bail multiple incluant tous les colocataires en même temps. La seconde option vous permettra de pouvoir facilement mettre fin à la colocation. La première solution, quant à elle, peut s’avérer risquée pour vous (plus d’informations en cliquant ici).

Enfin, n’hésitez pas à demander au propriétaire de l’habitation quel sera le montant du loyer, le poids des charges et des prélèvements fiscaux relatifs à la colocation. Ce sont vos capacités financières qui décideront en dernier lieu de l’endroit et des personnes avec qui vous cohabiterez.

Partager: