Pourquoi est-il important de prendre une garantie des loyers impayés ?

May 3, 2019
Pourquoi est-il important de prendre une garantie des loyers impayés ?

La garantie des loyers impayés s’avère une véritable issue lorsque, malgré toutes vos précautions de choix, vous tombez sur un locataire mauvais payeur. En effet, personne n’est à l’abri des difficultés financières et le risque est bien réel. Découvrez ici comment ce dispositif pourrait vous éviter de stresser au moment opportun.

Pourquoi devez-vous prendre cette assurance ?

 

Cette caution a pour rôle de vous garantir le remboursement de la somme qui vous est due et qui résulte d’un défaut de paiement de loyer. En fonction du contrat de bail, l’assurance peut également prendre en compte les charges et les taxes, mais aussi la procédure d’expulsion du locataire.

Étendue de la garantie des loyers impayés

 

Comme on l’a déjà mentionné, les impayés prennent en compte les charges du loyer. Cependant, la procédure d’expulsion implique les frais de justice.

En fonction de l’offre d’assurance à laquelle vous aurez souscrit, vous pourriez aussi bénéficier d’autres garanties. Vous pourriez par exemple profiter d’un remboursement des détériorations occasionnées par le locataire sortant.

L’étendue de la garantie des loyers impayés varie donc en fonction de l’offre que vous auriez choisie. Il en est de même en ce qui concerne le coût de la cotisation mensuelle.

Faites alors votre petite enquête pour recueillir le plus d’information avant de choisir l’assureur qui prendra en charge votre GLI. Optez pour une formule bien adaptée à vos besoins particuliers.

Démarche à suivre en cas de défaut de paiement

 

En cas de problème avec votre locataire, la marche à suivre est décrite dans le contrat d’assurance. Vous y trouverez donc les étapes à respecter de façon rigoureuse afin de voir votre garantie prendre effet. Prenez donc la peine de le lire dès qu’un impayé survient.

Souvent, il vous sera demandé de mettre en demeure le locataire de régler les loyers par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Cela doit se faire à l’issue de trente jours de retard de paiement.

Lorsqu’il n’y a pas de réponse, certains contrats de garantie des loyers impayés exigent un commandement de payer. Ce dernier doit être délivré par un huissier de justice. Lorsque vous n’avez toujours pas de réponse de votre locataire après ces formalités, vous pouvez maintenant déclarer la situation à votre assurance.

Généralement, vous devez attendre deux ou trois mois après le défaut de paiement pour obtenir le paiement. Toutefois, les premières échéances de loyers seront indemnisées.

Le nombre de mois remboursé varie en fonction des contrats et peut aller de six à vingt-quatre mois de loyers impayés.

Vos options en cas de litige

 

En cas de désaccord où lorsque vous contestez le mode d’application de vos garanties, la première des choses à faire c’est de contacter le service de réclamation. La marche à suivre dans ce cas est aussi indiquée à la fin du contrat.

Les services compétents après l’étude de la plainte liée à votre garantie des loyers impayés vous adresseront par la suite une réponse. Et dans la mesure où cette suite ne vous convient toujours pas, vous pouvez saisir le Médiateur de l’assurance. À cet effet, il vous suffit de lui adresser une lettre recommandée avec accusé de réception de préférence.

Notez qu’avant d’entamer cette démarche, vous devez vous assurer d’avoir respecté la procédure de réclamation prévue par votre contrat. Vérifiez ensuite que votre assureur ou intermédiaire est adhérent à la Médiation de l’Assurance. Et pour finir, constituez un dossier complet à destination du Médiateur.

Une GLI pour quel coût ?

 

Le montant de l’assurance peut varier selon l’assureur. Aussi, les niveaux de garantie et les options souscrites jouent en grande partie sur le coût.

Toutefois, apprêtez-vous à dépenser entre 2,5 à 5 % du montant du loyer annuel, charges incluses. Dans la mesure où vous avez un régime d’imposition réel, vous pouvez déduire le montant de la cotisation de vos revenus fonciers.

Que faire sans la GLI ?

 

Lorsque vous n’avez pas de garantie des loyers impayés et que le locataire vous doit des loyers, il vous revient de prendre en charge le recouvrement ainsi que la procédure d’expulsion.

Vous devez donc lancer un processus afin d’entrer en possession des loyers qui vous sont dus et pour expulser le locataire qui ne paie pas. En effet, à la signature du contrat de bail, le locataire s’est déjà engagé à régler les frais du loyer ainsi que les charges comprises de façon régulière. À vous donc de prendre vos responsabilités en cas d’impayés.

Pour finir, retenez que cette assurance vous épargne et vous évite les situations de stress en cas d’irrégularité avec un résidant de votre appartement. Notez que lorsque vous ne souscrivez pas à la GLI, devez assurer à vos propres frais les démarches liées au recouvrement du montant dû et à l’expulsion. Prenez donc la meilleure décision pendant qu’il est encore temps.

Partager: