Le professionnel est-il la seule solution à la gestion locative ?

Feb 7, 2019
Gestion locative : faire appel à un professionnel ou le faire soi-même : qu’est-ce qui change ?

Lorsqu’un bailleur met son bien en location, deux possibilités s’offrent à lui. Assurer la gestion locative par lui-même ou la confier à un professionnel. Dans un cas comme dans l’autre, il perçoit des revenus financiers à titre de loyers, mais l’épreuve peut être difficile. Selon que l’on choisisse la première ou la seconde option, des changements se produisent…

Les difficultés de la gestion locative

 

Tout commence par la recherche du locataire. La technique la plus invoquée ? La publication d’annonces. Elle permet au bailleur de recevoir des appels… mais pas toujours les bons. D’un autre côté, s’il opte pour la location directe, des lapins seront successivement posés (faux rendez-vous). Et même si, pour la gestion locative, il trouvait un locataire, celui-ci pourrait s’amuser à la détérioration de la maison.

Autre difficulté, le bailleur doit s’informer des nouveautés législatives. Seul bémol, le droit comporte de nombreuses exigences en matière de location. Qui plus est, c’est une science dynamique. Le propriétaire peut donc avoir du mal à suivre son évolution. Mais son ignorance n’excuse pas les sanctions qui lui seront appliquées en cas de non-respect des textes en vigueur. En effet, « nemo censetur ignorare legem » (nul n’est censé ignorer la loi).

En outre, le bailleur doit réaliser des tâches qui sont comprises dans sa gestion locative. Rédaction des quittances des loyers, calcul des charges, déclaration au fisc, révision du loyer, encaissement, travaux de réparation, entretien du local… ce n’est pas toujours aisé d’être un propriétaire. Mais pour vous alléger la tâche, vous pouvez solliciter un professionnel.

Le recours au professionnel

 

Recourir à un professionnel consiste à désigner un agent. Personne physique ou morale, elle est l’intermédiaire entre le propriétaire et ses locataires. À ce titre, et munie d’un mandat, elle se charge de toutes les tâches administratives et juridiques qui incombent à son mandant (le propriétaire). En gestion locative, il réalise l’état des lieux, sélectionne les locataires, suit le paiement du loyer, envoie les quittances, s’assure de l’état du local, etc.

Choisir un professionnel pour la quiétude juridique

 

Faire appel à un professionnel vous procure des avantages sur le plan juridique. Il arrive que le locataire que l’on choisit pour sa location se montre défaillant. Il naît alors des conflits juridiques entre le bailleur et lui.

Confier votre bien à un mandataire vous permet d’éviter une telle situation. D’abord, le professionnel rédige le contrat de bail. Vous n’aurez donc pas à intervenir. Ensuite, en cas de défaillance, le mandataire en gestion locative se charge de récupérer les loyers par tous les moyens légaux.

Faire appel à un professionnel pour bénéficier d’un accompagnement

Lorsqu’un bailleur sollicite les services d’un spécialiste, il bénéficie des conseils de ce dernier. Il peut l’aider par exemple à définir le montant du loyer, les garanties financières nécessaires, les garanties liées à la détérioration du local, etc. C’est aussi un moyen de s’assurer de l’observation des règles légales en matière de location.

Recours au professionnel, le paiement d’honoraires

 

S’allouer les services d’un professionnel implique de payer ses honoraires. En gestion locative, ils varient généralement entre 6 et 8 % du loyer. Tout dépend du spécialiste. Notez que ce prix ne tient pas compte des services supplémentaires comme la rédaction du contrat de bail, qui peut coûter 200 euros, et les travaux d’entretien de l’appartement.

Pour ces raisons, de nombreux bailleurs optent pour une gestion par eux-mêmes.

Gestion de location par soi-même

 

Gérer sa location par soi-même implique des responsabilités sur le plan tant administratif que juridique. Si vous optez pour cette solution, vous devrez vous-même rédiger le contrat de location, percevoir vos loyers, veiller à l’entretien de votre bien, etc.

En gestion locative, cette solution est plébiscitée, car elle permet de se former. Comme on le dit, la pratique vaut plus que la théorie. Ainsi, quel que soit votre background théorique sur le sujet, gérer votre bien par vous-même vous apprendra. Et comme on dit, c’est en forgeant qu’on devient…

Gérer sa location soi-même, une solution gratuite

 

En optant pour une gestion de location seule, vous n’aurez à rien payer à qui que ce soit. De la recherche du client à la rédaction du contrat de location, tout est fait à votre guise (bien sûr, dans les limites légales). D’ailleurs, en gestion locative, pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous servir d’outils ou de logiciels. Ils vous aideront à trouver le locataire, le bon, rédiger le contrat de bail, réaliser l’état des lieux, envoyer les quittances de loyer, etc. C’est le cas par exemple avec Pinql.

Développer les relations humaines

 

Choisir de mener une gestion directe vous permet d’être en permanence en contact avec votre locataire. Il communique avec vous et peut directement vous faire part des éventuelles disgrâces du local.

Par ailleurs, vous êtes à même de suivre le respect des clauses du contrat. Vous gérez facilement les impayés du locataire. En plus, en gestion locative seule, vous êtes à même de suivre l’état de votre bien immobilier.

Contrairement au recours au professionnel, vous êtes informé en temps réel d’éventuels travaux de réparation à engager. Plus important, vous faites naître une atmosphère de confiance avec vos locataires. Et ça, c’est important !

En somme, en tant que bailleur, vous pouvez choisir de faire appel à un professionnel pour gérer votre bien ou le faire par vous-même. Avec la deuxième méthode, certes, vous êtes l’homme à tout faire, mais vous profitez de nombreux avantages.

Partager: