Gérer seul sa location ? Bonne ou mauvaise idée ?

Feb 7, 2019
Gérer seul sa location ? Bonne ou mauvaise idée ?

Mettre un bien immobilier en location est une excellente initiative. En effet, elle permet de générer des revenus au bailleur, et donc d’arrondir ses mensualités. Toutefois, une telle opération nécessite un temps de la réflexion : faut-il faire seul une gestion locative ? Autrement dit, devriez-vous gérer votre bien par vous-même ? Focus sur la question !

La gestion locative, c’est quoi ?

 

La gestion de location s’entend des tâches exécutées dans le cadre de l’accomplissement des obligations du bailleur. Ce sont elles qui concourent non seulement à lui permettre d’entrer en possession de son loyer, mais aussi à satisfaire son locataire. Elles sont juridiquement encadrées.

La gestion implique la mise en bail, la recherche du locataire, la fixation du loyer, la sélection des candidats à la location, la rédaction du contrat de bail, la signature, l’état des lieux, etc. Ces tâches comptent toutes dans la gestion locative. Pour elle, deux solutions s’offrent au bailleur : opter pour la gestion déléguée ou choisir de mener la gestion par lui-même.

Qu’entend-on par gestion déléguée ?

 

Comme l’indique son nom, ce mode de gestion s’entend du mécanisme par lequel le bailleur délègue ses responsabilités à un administrateur de biens. Ce peut être une personne physique ou morale. Quoi qu’il en soit, cette personne, encore appelée mandataire, reçoit un mandat du mandant (bailleur) et se substitue à lui dans ces tâches :

  • perception des loyers et exécution des charges administratives et légales liées à la gestion locative ;
  • révision du loyer ;
  • envoi des quittances de loyer ;
  • déclaration au fisc ;
  • travaux de réparation et d’entretien de la location ;
  • obtention des impayés par tous les moyens autorisés, etc.

En contrepartie de ces services, le mandataire perçoit une rémunération chez le mandant.

Quand opter pour la gestion déléguée ?

 

Tout propriétaire peut recourir à la gestion déléguée. Mais elle se révèle avantageuse surtout dans les cas suivants :

  • vous habitez loin de votre bien en location ;
  • votre emploi du temps est chargé ;
  • vous n’êtes pas intéressé par la gestion locative seule ;
  • vous avez plusieurs locataires.

Que ce soit dans l’un ou l’autre de ces cas, la gestion déléguée procure des avantages.

Profiter d’une certaine quiétude

 

Opter pour un mandataire est un moyen de se libérer. Ce professionnel intervient en tant qu’intermédiaire entre le locataire et vous, et il s’occupe donc de vos tâches de bailleur. Vous n’aurez que pour unique mission de percevoir vos loyers.

En outre, le mandataire s’occupe de toutes les questions liées à l’état de votre bien immobilier. Il réalisera l’état des lieux, enverra les quittances de loyer et veillera à l’entretien du bien immobilier. À coup sûr, la gestion locative déléguée vous permet d’être quiet.

Tranquillité du point de vue juridique

 

Juridiquement, la gestion déléguée vous épargne la rédaction du contrat de location. Puisque cet écrit doit répondre à un formalisme, le mandataire s’en occupe. Aussi, muni de son mandat, il vous représente devant les juridictions en cas de litige avec le locataire pour impayé de loyers par exemple. Il vous prodiguera également des conseils tout au long du procédé de location.

Toutefois, tout n’est pas rose ! La gestion déléguée présente des inconvénients.

Des honoraires considérables

 

Si vous optez pour la gestion locative déléguée, vous devrez payer les honoraires du mandataire. Selon les professionnels, ils oscillent entre 6 et 8 % du loyer, et encore ils ne tiennent pas compte de tous les services. Le plus souvent, ce taux ne comprend que les services basiques : acquittement et régularisation des charges, envoi des quittances et perception des loyers.

Des frais supplémentaires élevés

 

Hormis les honoraires du gestionnaire, il faut payer pour les services supplémentaires. C’est le cas pour la rédaction des actes, tel le contrat de bail. Certains professionnels exigent 200 € pour accomplir cette tâche.

Pareillement, lorsque vous envisagez de renvoyer votre locataire, en gestion locative, vous pourriez avoir besoin d’un huissier sous recommandation du professionnel. Ce dernier vous facturera une gentille facture de 200 € TTC.

Il existe cependant une méthode pour contourner de telles difficultés.

Gérer sa location par soi-même

 

Si vous optez pour la gestion de location à vos propres soins, vous devrez vous occuper de toutes les tâches y afférant. Vous devrez rechercher le locataire, réaliser l’état des lieux, envoyer les quittances, percevoir les loyers, assurer les travaux de réparation, etc.

Difficultés de la gestion seule

 

La gestion locative seule présente quelques difficultés. D’abord, dans la recherche de locataire. Faux rendez-vous, visite infructueuse, candidat non sérieux, absence de garanties… mener une telle recherche n’est pas un fleuve tranquille.

En outre, vous devez être informé de l’évolution du droit en matière de location. C’est une obligation pour tout bailleur. Autrement, vous pourriez être soumis à des sanctions légales. Or, le droit comporte de nombreuses dispositions sur la location. Mieux, elles sont continuellement actualisées.

Autre difficulté, la conformité avec les formalités administratives. Si vous êtes déjà un bailleur, vous le savez certainement : de nombreuses pièces sont requises. Un véritable labyrinthe quand on ignore comment faire la gestion locative.

Cela dit, toutes ces difficultés ne sont pas une montagne infranchissable. Au contraire, vous pouvez facilement vous en sortir.

La technologie, le meilleur moyen de réussir sa gestion

 

Pour faire une bonne gestion de location, la meilleure solution est de se servir de la technologie. Application immobilière, logiciel, plateforme Web, fichiers PDF… de nombreux choix sont à votre portée. Et notez qu’ils sont simples, sécurisés, gratuits et efficaces.

Comme exemple, un outil à l’image de Pinql vous permet de retrouver un locataire sérieux en quelques minutes, d’organiser l’état des lieux, d’envoyer les quittances de loyer, et même de relancer en cas d’impayés.

Que retenir ? Simplement que la gestion locative par soi présente de nombreux avantages. Certes, elle présente des difficultés. Mais elles sont surmontables en ayant recours à la technologie. Alors, est-elle une bonne idée ? Oui, absolument !

Partager: