Faut-il faire gérer son bien par un agent immobilier ?

Mar 14, 2019
Pourquoi faire gérer son bien par une agence est un danger pour sa rentabilité ?

De plus en plus, gérer son bien soi-même est le mode opératoire auquel bien des bailleurs commencent par souscrire. Raison principale ? En fonction de la localisation du bien, les frais de gestion reviennent parfois trop chers. Cependant, sachant que l’autogestion a aussi son lot de contraintes, à quel saint les propriétaires peuvent-ils alors se vouer ? Focus.

La gestion locative par mandat

Il n’est pas rare que sous des prétextes de manque de disponibilité, des bailleurs confient leur bien à des agences ou à des intermédiaires tels que des particuliers ou des notaires. Cependant, si le propriétaire est épargné, déchargé du fait de devoir gérer son bien, ce choix n’en demeure pas moins budgétivore.

Lorsque vous consentez à faire gérer votre bien, vous venez d’accepter de céder entre 6 et 8 % de vos revenus locatifs annuels hors taxe à votre mandataire. Une telle enveloppe financière soustraite de vos revenus chaque année n’est pas négligeable. Or, outre cette asphyxie de vos revenus immobiliers, il faut compter avec les dépenses non prévues qui peuvent rapidement faire monter la note.

Il s’agit de l’élaboration des actes juridiques, des différents travaux de réparation et des vacances locatives qui peuvent, faute de gérer votre bien vous-même, rallonger cette note salée. Contrairement aux idées reçues qui expliquent la réticence des propriétaires à mandater un tiers, par des honoraires élevés, il faut rappeler que cela peut aller bien au-delà.

Autres difficultés

 

Il est déjà arrivé que le bailleur se retrouve devant des cas d’impayés difficilement pris en charge. Aussi peut-on assister au silence du prestataire devant des montants de mensualités incohérents, suivi de sommation de régulariser la situation dans un délai vraiment très court. Or, en tant que bailleur, vous n’avez pas été prévenu, vous ignorez tout de cette situation.

Pour ce qui est de faire gérer votre bien par des notaires, il faut dire que le risque d’incompétence n’est pas loin du fait que cette forme d’activité n’est pas la vocation première de ceux-ci. Mieux, pour qui les connaît et a déjà eu affaire à eux, il n’est plus à rappeler que la communication n’est pas vraiment leur chose.

Entre autres, il est utile de préciser que passer par un prestataire n’exonère pas le mandant des éventuelles réclamations du locataire puisque son nom (propriétaire) figure sur le bail. Aussi la gestion dédiée implique-t-elle un interlocuteur supplémentaire avec des risques de conflits supplémentaires dans la décision de faire gérer son bien.

Or, il n’existe aucune garantie quant à la qualité de la prestation surtout que ce mode opératoire fait retarder l’encaissement des loyers qui doivent obligatoirement transiter par le gérant. À tout cela, il faut ajouter que dans des zones comme Paris, il est possible que les honoraires aillent au-delà des 8 % du revenu immobilier annuel.

L’autogestion, une issue fiable pour les bailleurs

 

Face à ce chapelet de risques éventuels que présente la gestion locative dédiée, la meilleure option à envisager est l’autogestion de votre bien. En la matière, l’avantage qui est le plus en vue à gérer votre bien vous-même est la réduction des frais de gérance qui peuvent plutôt servir à payer l’impôt ou les taxes. Cela apporte un grand coup d’air dans vos revenus et vous permet de rentabiliser votre investissement.

Outre la réduction des frais de gestion et la rentabilité de l’investissement, il faut ajouter que l’autogestion immobilière permet d’augmenter ses revenus et de valoriser son capital. En effet, le propriétaire peut installer un climat de confiance entre lui et son client par sa proximité et sa capacité à écouter et à résoudre les besoins de ce dernier.

En retour, satisfait de voir le bailleur gérer son bien, le locataire pourra rester plus longtemps en évitant à celui-ci les vacances locatives et surtout les démarches épuisantes lors des sorties et entrées de locataires. En outre, une implication personnelle dans la gestion permet au propriétaire de veiller aux réparations et à la remise en l’état du bien afin d’y ajouter une plus-value lors de revente.

Les outils d’accompagnement pour l’autogestion

 

Lorsqu’on évoque l’autogestion, cela peut faire flipper plus d’un, en raison du manque de qualification et autres. C’est tout à fait légitime. Cependant, bien que vous ayez besoin de prendre connaissance de certains basiques pour mieux gérer votre bien, notons qu’il existe dans le domaine du digital des outils d’accompagnement très efficace comme Pinql.

Pinql est une application qui vous facilite l’autogestion en ces points :

  • facilité de trouver des locataires crédibles ;
  • prise en compte des formalités administratives ;
  • modèle de contrat disponible avec possibilité de rédaction en ligne ;
  • réduction maximale de risques de conflits ;
  • mise à jour des quittances de loyer ;
  • relance du locataire par rapport aux mensualités.

Aujourd’hui, avec la prise en compte du secteur immobilier par le digital, il n’est plus nécessaire de confier la gestion de votre bien à un tiers. Vous pouvez le faire efficacement vous-même grâce à des outils comme Pinql.

Partager: