Quelles sont les différences entre la colocation et le co-living ?

May 28, 2019
Quelles sont les différences entre la colocation et le co-living ?

Colocation et co-living. Deux mots, deux concepts qui se ressemblent, mais qui n’impliquent pas les mêmes significations. En général, on a tendance à croire qu’ils désignent tous deux les mêmes réalités dans le secteur locatif. Mais en vérité, il existe des différences. Et elles sont fondamentales. Plongeant la plume dans l’encrier, la rédaction vous présente ces nuances.

Les initiateurs des projets

 

Rechercher les différences entre ces notions implique d’abord de les cerner. En fait, la première divergence réside dans les définitions. Qu’est-ce que le co-living ? C’est un mode de location qui demeure hybride. Il met en phase des personnes provenant de différents horizons qui, sans forcément se connaître, décident de loger ensemble. Il en naît une location métissée.

Mais en colocation, le principe n’est pas le même. C’est vrai, le plus souvent, elle réunit des gens de diverses cultures, origines, etc. Pour autant, ils ne sont pas de parfaits étrangers les uns pour les autres. Dans la plupart des cas, la volonté de vivre en colocation (pas en co-living) émane de personnes qui se connaissent déjà. Ils décident juste de s’installer ensemble.

Les raisons du choix de la colocation et du co-living

 

Que les occupants choisissent la colocation ou le co-living, l’idée est la même. Il s’agit de partager le même espace. Donc, l’esprit de partage. Mais si beaucoup optent pour la colocation, c’est d’abord pour des raisons économiques. Le prix du loyer est constamment à la hausse dans certaines villes. En colocation, son montant total peut être réparti entre les hôtes.

À l’inverse, s’ils se tournent vers le co-living, c’est pour s’épanouir. Les locataires peuvent développer leur activité sans aucune contrainte. Pas d’horaire à respecter ! Pas de routine à observer ! Qui plus est, comme en colocation, la part du loyer se décide en faisant la division de la somme à payer au propriétaire par le nombre de locataires. Une solution économique.

Objectifs de la communauté

 

En colocation et co-living, une communauté naît. Mais selon le mode choisi, les objectifs ne sont pas les mêmes. Dans le premier cas, elle se concentre essentiellement sur des activités professionnelles. Parfois, elles ne sont pas du même domaine. Il peut y avoir au sein du même immeuble des graphistes, des architectes, des illustrateurs travaillant pour diverses structures.

En revanche, les espaces de co-living sont partagés par des personnes nourrissant les mêmes passions. Passions identiques, centres d’activités communes, etc. En plus, ces résidences proposent plus qu’un cadre de travail agréable. Les occupants peuvent organiser des cours de cuisine, des conférences, des séances de shopping… tout pour casser les codes de la routine.

Profils pour chaque mode de location

 

On ne le voit pas toujours, mais à chaque système de vie correspond une cible précise. Bien sûr, elle peut être élargie. Vous connaissez des logements en colocation ? Faites-y un tour ! Vous constaterez qu’à majorité, les occupants sont de jeunes étudiants. Parfois, on tombe sur des colocataires actifs. Mais ils éprouvent généralement des difficultés d’ordre financier.

À contrario, le co-living s’adresse à des personnes qui disposent d’une certaine capacité matérielle. Il s’agit de personnes en transition. Des personnes en pré-retraite, des gens effectuant fréquemment des missions ponctuelles, des mariés dont le divorce est en instance, etc. Ces occupants demeurent généralement en co-living sur une période d’un ou deux ans.

Zone des logements

 

Colocation et co-living, les emplacements ne sont pas toujours les mêmes. Lorsqu’ils décident de faire construire des logements en co-living, les bailleurs le font dans des zones huppées. Les demeures offrent un certain niveau de standing et sont à proximité des grandes institutions et universités. Nantes, Paris, Bordeaux, Lyon et Marseille sont en tête du peloton.

Les colocations, elles, n’ont pas de spécifications précises. Autant on retrouve des maisons en location (nue ou vide) dans plusieurs zones, autant il y a des maisons en colocation partout. Elles ne sont pas destinées à un public spécifique. Conséquence, il n’y a pas de localisation prédéfinie. Vous pouvez facilement en trouver près de chez vous. Un outil peut vous y aider.

Pinql pour trouver facilement un logement

 

Colocation et co-living, il n’est pas toujours aisé d’en dénicher. C’est d’ailleurs pour cette raison que les agences immobilières existent. Elles se proposent d’épauler les candidats à la location dans leur démarche et leur quête. Seulement, ces structures manquent parfois de clarté. Plus important, leurs prestations de services sont très souvent disponibles à prix élevé.

Même lorsque le locataire investit pour sa recherche, il n’est pas certain d’avoir une réponse satisfaisante. En plus, la majorité des agences se contentent de mettre en relation le candidat avec son potentiel futur propriétaire. À l’opposé, il existe des solutions pratiques, efficaces et économiques. C’est le cas de Pinql par exemple. C’est une agence immobilière en poche !

Il suffit de le télécharger sur Play ou Apple Store. Puis, de s’inscrire. Et enfin, de « swiper » entre les offres de colocation et co-living. Une retient votre attention ? Défilez à droite et rendez-vous est pris avec le bailleur. Beaucoup font confiance à Pinql, pourquoi pas vous ?

Partager: