Comment obtenir une aide financière quand on est locataire ?

Une aide financière aux locataires ne suffira pas forcément à couvrir toutes vos dépenses locatives, mais elle constitue un bon début. Quelle qu’elle soit, elle permettra de satisfaire aux conditions nécessaires pour trouver un logement et le garder. Encore faudrait-il que vous postuliez à la bonne formule… En fonction de votre profil, quelle offre vous convient ? Comment l’obtenir ?

La Loca-Pass pour financer votre caution

La Loca-Pass représente une issue de secours offerte au locataire incapable de solder sa caution. Auparavant, elle s’appliquait aux infrastructures du parc privé, mais ce n’est plus le cas. Son but ? Couvrir jusqu’à 18 mois de loyer et de charges impayés. Un colocataire peut, lui aussi, bénéficier de cette aide financière aux locataires. Mais pour cela, il doit être un titulaire du bail, autrement dit son nom apparaît dans le contrat.

Et si c’est en cours d’exécution de l’acte juridique qu’il trouve le logement ? Dans ce cas, il fournit un avenant au contrat indiquant sa participation dans le paiement du loyer. La Loca-pass reste accessible à tous lorsqu’on dépose un dossier de candidature auprès d’un organisme habilité.

L’aide personnalisée au logement (APL)

L’APL intègre le rang des offres proposées par la Caisse des allocations familiales (CAF). Son montant dépend de votre situation familiale, du nombre d’enfants ou de personnes à charge et de votre niveau de revenus. La nature du logement, le montant du loyer et la valeur de votre patrimoine immobilier constituent également des variables pris en compte.

En général, l’APL est directement versée au propriétaire du logement, et ce, mensuellement. Dès qu’il la reçoit, il en extrait le loyer dû par le locataire bénéficiaire de l’aide financière aux locataires. Pareillement, en colocation, vous pouvez décider du transfert de l’APL sur votre compte ou sur celui de votre bailleur. Chaque année, au 1er janvier, la CAF étudie le niveau de l’APL en vue de son augmentation ou de sa diminution selon la situation de l’allocataire.

Profiter de l’APL, à quelles conditions ?

Que votre logement soit vide ou meublé, vous pouvez prétendre à l’APL à condition que la location soit à titre de résidence principale. Aussi, sa construction doit répondre aux normes en matière de sécurité et d’hygiène. Vous devriez vous en assurer avant de la louer, et pour cela, ce peut être utile de vérifier l’existence d’une convention entre le bailleur et l’État. Un outil comme Pinql donne la possibilité d’obtenir tous les renseignements avant la signature d’un bail.

Pour profiter de l’APL, vous n’avez pas besoin de remplir des conditions d’âge. Aucun niveau minimum n’est requis. De fait, même un mineur peut y prétendre du moment où son contrat de location porte la signature de ses parents ou de ses tuteurs. Le candidat à l’aide financière aux locataires dépose son dossier en ligne en y insérant :

  • une déclaration de ressources remplie ;
  • une photocopie du récent avis d’imposition ;
  • une attestation de loyer remplie, puis signée par le bailleur ;
  • une déclaration de situation ;
  • un justificatif d’identité.

L’allocation logement et ses variantes

Il existe deux formes d’allocation logement : l’ALF et l’ALS. Pour définir la formule appropriée au locataire, la CAF se base sur ses ressources, la nature de son logement et le montant du loyer. Si votre couple, récemment constitué, dispose de revenus modestes et de personnes à charge, la CAF pourrait vous attribuer l’ALF. Mais si vous ne pouvez bénéficier ni de l’APL ni de l’ALF, vous aurez droit à l’ALS.

Chaque mois, par défaut, l’allocation logement est versée soit sur votre compte, soit sur celui de votre bailleur. Mais pour cette dernière option, vous devez rédiger une demande que vous adresserez à l’organisme. En fonction de l’évolution de votre situation familiale, la CAF augmentera ou réduira le montant de l’aide financière aux locataires.

Quelles conditions pour obtenir l’allocation logement ?

ALF ou ALS, des conditions communes existent. D’entrée, votre logement doit constituer une location à titre de résidence principale et sa construction répondre aux normes en vigueur. Par ailleurs, votre propriétaire doit être un tiers, ni un ascendant, ni un descendant. À ces critères s’ajoute celui de la superficie de l’emplacement : 9 m² pour une personne et 16 m² pour deux. Ce sont les dispositions courantes pour l’allocation logement.

Pour ce qui concerne les modalités afférentes à l’ALF, on retient les suivantes :

  • être parent d’un enfant de moins de 21 ans à charge sans toutefois bénéficier de l’AEEH ;
  • être en état de grossesse, en couple ou non, et sans personne à charge ;
  • s’occuper d’un ascendant de plus de 65 ans ne disposant pas de revenus autres que l’allocation de solidarité ;
  • avoir à charge un parent proche en handicap d’au moins 80 % et n’ayant pas d’emploi.

De l’assistance pour remplir les conditions d’une aide financière aux locataires.

Qu’importe la nature de l’aide envisagée, vous devez disposer d’un logement décent. Plus facile à écrire qu’à trouver ! Toutes les constructions ne répondent pas à ce critère. Cependant, avec Pinql, vous en dénicherez une conforme à vos goûts et aux dispositions légales. L’ergonomie et la praticité des applications immobilières donnent à leurs utilisateurs un coup de pouce ! Ils éprouvent moins de difficultés.

APL, ALF, ALS, Loca-Pass… autant d’appuis pour vous permettre de réduire vos dépenses locatives. En profiter nécessite de s’accorder aux conditions prévues.

Partager: