Pourquoi le co-living est de plus en plus demandé ?

May 22, 2019
Pourquoi choisir de faire co-living ?

Si elle a inspiré le coworking, la colocation est également à la base du concept de co-living qui tend à se généraliser. En effet, avec l’allure vertigineuse de la digitalisation, le travail indépendant gagne remarquablement du terrain sur le marché de l’emploi. Pour ce faire, des stratégies sont pensées pour mutualiser les efforts et la créativité et aussi réduire les coûts. Décryptage du concept !

Quand vivre ensemble rime avec travailler ensemble

 

Les nombreuses crises économiques ont permis de repenser autrement la politique du logement. De ces réflexions est née la colocation qui permet aux intéressés de partager les mêmes locaux aux fins de réduire les coûts. Plus tard, cette réalité a été transposée dans le monde professionnel notamment avec l’avènement des nouvelles technologies pour donner lieu au coworking.

Cependant, cela ne s’était pas arrêté là. Les innovateurs ont trouvé une autre formule : le co-living, un mot anglais qui peut être rendu en français par vivre ensemble. Il s’agit d’un nouveau concept qui permet aux candidats de fusionner dans un même cadre, leur vie personnelle et professionnelle. Autrement dit, plusieurs personnes partagent, dans les mêmes locaux, vie privée et vie de travail.

Les motivations derrière le co-living

 

Plusieurs raisons justifient le choix de ce mode de fonctionnement par de nombreux travailleurs. Au nombre de ces motivations, il y a la nécessité de faire de l’économie. En effet, la population des professionnels qui recourt à ce mode de vie et travail est constituée d’auto-entrepreneurs, de freelance, d’artistes, etc.

Or, beaucoup sont à leur début et font face à des difficultés financières. Certains sont au chômage. Et pour ceux qui gagnent, les revenus ne sont pas forcément réguliers pour faire face efficacement au besoin de logement. Du coup, pour eux, l’union fait la force, et ce à travers le co-living. Travailler et vivre ensemble leur permet de réduire les coûts individuels en se les partageant.

La qualité de la connectivité

 

L’autre raison pour laquelle cette collaboration connaît un tel succès est la connectivité. Les technologies de l’information et de la communication ont tôt fait de révéler cette catégorie de travailleurs indépendants dont la majorité des activités s’effectuent sur Internet. Dès lors, ils profitent des avantages de la digitalisation et ne peuvent plus vivre sans elle.

De ce fait, ils ont besoin de connectivité haut débit, mais accessible en matière de coût. Ceci les amène d’abord à s’agglutiner dans les métropoles et les villes où la qualité de la connexion est nettement mieux. Ne disposant pas de revenus assez consistants, une double solution est très vite trouvée. Supporter ensemble les frais de logement et ceux relatifs à la connexion.

Ce procédé, de façon individuelle, revient moins cher contrairement à celui qui assumerait ces choses à lui tout seul sans le co-living.

Les compétences

 

Le facteur économie et les raisons de connexions ne sont pas les seuls qui fondent cette économie collaborative. Il y a également les compétences. En effet, dans un espace de vie et de travail en commun, la variété des compétences est un point fort. Cela pourrait s’apparenter à une niche. Ainsi, dans un seul cadre, plusieurs profils professionnels peuvent être représentés.

Ce brassage professionnel peut s’avérer très bénéfique en ce sens qu’il permettra de renforcer les capacités, d’enrichir les expériences, de susciter la créativité. C’est une manière de s’entourer et de faire participer gratuitement les autres au développement de son projet. Dans cet environnement, on se fait aider et on aide aussi, on reçoit des apports et on en donne également.

Que reste-t-il de la vie privée ?

 

Avec ce concept, il est vrai que le privé et le professionnel d’entremêlent certes, mais le co-living ne rime pas forcément avec perte totale de la vie privée. Pour exemple, il faudra juste imaginer un grand appart où chacun à sa chambre avec un bain privé. Mais en dehors de cela, tous les autres espaces sont communs, que ce soit la cuisine, le salon, la salle de sport ou de gym, la piscine etc.

En d’autres termes, lorsque les heures de travail viennent à leur terme, il n’y a pas à quitter les lieux et faire des kilomètres avant de rentrer chez soi. Une fois le travail terminé, il est possible de continuer avec un jeu ou plutôt partager un repas en commun. Ou si c’est un repos qui s’impose, il suffit juste de faire quelques pas vers sa porte ou quelques marches d’escalier si l’on est à l’étage.

Il faut dire que c’est une porte ouverte à plusieurs autres opportunités que certains ne manquent pas de saisir. Ainsi, de nombreux services sont souvent proposés tels que le ménage et la lessive, les repas, les abonnements aux chaînes de télévision. L’abonnement au réseau de téléphonie locale pour les voyageurs et les services de transport sont également possibles.

En définitive, il s’agit d’un espace où les rapports humains sont valorisés et où les charges sont moins pesantes parce que partagées par tous, un concept avec de belles perspectives en vue.

Partager: